Financer son séjour en maison de retraites : quelles aides ?

20 avril 2017 Commentaires fermés

Lorsqu’une personne âgée est placée en maison de retraite la question du financement se pose rapidement. Qui finance, comment et combien ? On vous dit tout !

finance-ehpad

Combien coûte une maison de retraite ?

Les tarifs pour résider en maison de retraite varient en fonction du lieu de résidence. L’Ile-de-France enregistre des tarifs mensuels à plus de 3000 euros par résident et par mois. En moyenne au sein des autres départements français, il faut compter pas moins de 1800 euros. (Source : Observatoire des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) avec une durée de séjour moyenne de 3 ans et 8 mois. La totalité de la somme versée à l’établissement est à la charge du résident. Heureusement, l’Etat propose aux familles des aides pour financer le séjour.

Comment est établie la tarification en maison de retraite ?

La tarification est calculée selon 3 parties comme suit :

Hébergement et services : ce tarif correspond au coût des prestations hôtelières : administration, cuisine, entretien, animation. Cette somme est financée par le résident avec une possibilité de prise en charge grâce à une aide sociale départementale (sous condition d’éligibilité).

Dépendances : il s’agit de toutes les dépenses spécifiques liées à la prise en charge individuelle de la perte d’autonomie du résident. Cette tarification reste encore à la charge du résident et peut être en partie prise en charge pour l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA).

Les soins : cette partie est directement prise en charge par l’assurance maladie.

senior

Quelles aides exactement ?

En somme, il existe 4 aides financières externes :

  • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : pour financer les frais liés à la vie quotidienne, somme versée au résident directement ou à l’établissement
  • L’aide sociale : elle concerne toutes les personnes aux revenus modestes en perte d’autonomie
  • Les déductions fiscales : la réduction d‘impôt doit être diminuée du montant des aides avec un plafonnement de 10 000 euros par an.
  • L’Allocation Personnalisée au Logement (APL) : cette allocation liée aux dépenses pour le logement est versée au résidant de toutes les maisons de retraite à Nice ou à Lyon conventionnée. Le ticket modérateur, autrement dit le reste à charge pour le résident correspond au GIR 5/6. (grille permettant d’évaluer le degré de dépendance d’une personne âgée).

Pour en savoir plus pour une inscription pour un séjour en maison de retraite à Lille ou un EHPAD à Bordeaux, rendez-vous sur : www.korian.fr

 

Comments are closed.