Le FMI pour les nuls

Si le FMI vous était conté

4 avril 2012 Commentaires fermés

Le FMI fait beaucoup parler de lui depuis la récente crise qui a frappé de plein fouet l’économie mondiale, faisant vaciller de nombreux Etats. De plus, l’affaire DSK a remis le FMI sous les feux de la rampe. La situation est aujourd’hui plus ou moins stabilisée : l’institution a une nouvelle directrice, Christine Lagarde, et la crise s’éloigne doucement. Mais au fait, le FMI, qu’est-ce que c’est ?

Le FMI : son histoire, son rôle

Le FMI : un organe de régulation

Le FMI est né de la prise de conscience, par les 44 nations alliées, suite à la 2ème Guerre Mondiale, de la nécessité de créer une entité internationale de régulation financière. C’est la conférence de Bretton Woods, en juillet 1944, qui donne naissance aux deux grandes institutions économiques mondiales : le Fonds Monétaire International, FMI, et la BIRD, qui deviendra la Banque Mondiale. Ces deux entités font aujourd’hui partie intégrante du système des Nations Unies. Complémentaires, elles ont été créées afin de fixer les grandes lignes du système financier international à la suite de la 2ème Guerre Mondiale. L’objectif était de développer un cadre de coopération économique, afin d’éviter que des crises comme celle de 1929 ne se reproduisent, et de favoriser la reconstruction et le développement des états. Si la Banque Mondiale a pour but principal la réduction de la pauvreté dans le monde et le développement économique global et à long terme, le FMI a pour mission de traiter les questions macro-économiques mondiales. Cela passe notamment par une surveillance de la stabilité du système monétaire, l’analyse des politiques économiques nationales et le conseil et la formation en stratégie économique des pays membres afin de les aider dans l’élaboration et la mise en place de leurs politiques économiques. Enfin, le FMI a aussi un rôle financier : il prête des fonds aux pays membres afin de les aider à résoudre leurs soucis de balances de paiements. Le FMI est donc une institution de conseil et de soutien. Son rôle est fondamental, quoique régulièrement remis en question, pour éviter les prises de décisions unilatérales, et parfois inconsidérées, des pays qui peuvent mettre en péril l’économie mondiale.

Le FMI : son mode de fonctionnement

Le FMI : une organisation complexe

Le FMI regroupe 187 pays. Aux Nations-Unies, ces pays ont chacun une voix : ils ont tous le même poids dans les décisions qui sont prises. Au FMI, la situation relative de chaque pays dans l’économie mondiale est prise en compte : plus ils sont importants, plus ils ont de poids dans les décisions de l’institution. Le FMI se compose de quatre entités distinctes ayant chacune un rôle précis. Le directeur général du FMI, aujourd’hui Christine Lagarde, qui a pris la suite de DSK après l’affaire du Sofitel, est responsable du personnel de l’administration, c’est lui qui nomme, renvoie et dirige les salariés. Il est aussi président du Conseil d’Administration. Le Conseil d’Administration du FMI s’occupe des affaires courantes. C’est lui qui examine tout le travail et les orientations de travail de l’institution. Il est composé de 24 représentants des pays membres. Pour l’instant, 8 sont permanents, les 16 autres sont élus. Cette administration est conseillée sur ses orientations par le CMFI, le Comité Monétaire et Financier International, et le Comité du développement, qui forment à eux deux le Conseil des Gouverneurs. Le premier analyse l’ensemble de la situation économique mondiale, publie ses avis et oriente les travaux du conseil d’administration du FMI. Le deuxième est spécialisé dans les questions de développement des pays émergents et en développement, d’où son nom. Afin de maintenir sa légitimité et son efficacité, le FMI a voté récemment une modification de son fonctionnement. Le poids des pays dépend de leur quote-part, investissement financier qui se traduit par un poids électoral. Ainsi, à l’horizon 2012, un transfert d’au moins 5% sera effectué des pays surreprésentés vers les pays sous-représentés afin d’équilibrer la balance. De plus, la totalité des 24 membres du conseil d’administration seront désormais élus par les états participants.

Le FMI : ses moyens d’action

Le FMI, conseil et stratégie économique

Le FMI est riche des quotes-parts des pays membres ainsi que des intérêts d’emprunt des pays qui ont été aidés. Le total des quotes-parts du FMI s’élève aujourd’hui à près de 400 milliards de dollars US et les pays ont voté récemment une augmentation afin d’atteindre près de 800 milliards de dollars US. Les charges courantes de l’institution, dont le salaire du directeur, sont en général réglées grâce aux intérêts d’emprunts perçus par le FMI. Cette manne financière est fondamentale pour aider les pays membres en cas de crise de leurs balances des paiements. L’autre moyen d’action du FMI tient principalement à du conseil. En effet, les pays membres acceptent, par leur adhésion, de soumettre leurs politiques économiques et financières à l’examen de l’administration. Ainsi, suite à l’analyse de ces données, le FMI donne des recommandations et des conseils sur la ligne à suivre afin de maintenir l’équilibre mondial. Enfin, le FMI publie un nombre très importants d’analyses globales sur tous les thèmes qui touchent à l’économie et à la finance mondiales, des données et des informations qui ont pour but d’aider les pays à mettre en place leurs politiques nationales. Suite à la crise récente, l’administration a réformé ses institutions afin d’optimiser la prévention et l’analyse de telles crises.

Comments are closed.